L'actualité immobilière de l'agence IMMOBILIERE CLEMENCEAU
28 mar

Comptez-vous acheter une maison en vente à Orgeval en 2018 ?

R

Le courtier en crédit Empruntis a voulu savoir ce qu’attendent et ce qu’espèrent les Français en matière de logement. Alors que la demande s’est affaiblie en fin d’année et que les risques de ralentissement du marché immobilier en 2018 sont élevés, que désirent les Français ? Et vous, avez-vous l’intention d’acheter une maison à Orgeval cette année ?

Il a questionné les Français sur leurs vœux dans un sondage mené par le CSA. Les nouvelles sont plutôt réjouissantes : dans un contexte économique plus favorable, assorti d’une baisse du chômage, 40 % des ménages souhaitent réaliser un projet immobilier.

Si l’achat immobilier est au centre des préoccupations des Français, ils ne sont pas tous logés à la même enseigne, qu’ils soient jeunes ou seniors, franciliens ou provinciaux. Les jeunes semblent se détacher de l’accession à la propriété. Les 25/34 ans sont 30% à vouloir devenir propriétaire en 2018, alors qu’ils étaient 38% en 2017. Il faut reconnaitre qu’ils sont nombreux à vivre dans les grandes agglomérations où les bassins d’emplois sont plus importants, mais où les prix de l’immobilier sont plus élevés. De fait, les jeunes sont davantage tentés d’investir dans un bien dans le but de le louer : parmi ceux souhaitant investir dans un bien immobilier pour le louer, 17% ont moins de 35 ans.

« 40% des Français, qu’ils soient locataires ou propriétaires, ont au moins un vœu en matière d’immobilier et de logement en 2018, soulève Cécile Roquelaure, directrice des études et de la communication d’Empruntis. Preuve que le logement est toujours au cœur des préoccupations des Français.»
Depuis janvier, les emprunteurs semblent toutefois être de retour. Et la situation actuelle est assez paradoxale. En effet, malgré les réformes et la perte partielle des aides au logement qui ont désolvabilisé une partie des primo-accédants, le marché reste actif.

C.V. / Bazikpress © Adobe Stock

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée